Il y a quelques jours, j’étais dans les Badlands au Dakota du Sud. Une langue de crevasses, de cavités, de terre remplie d’histoire et de larme, de désolation, et étrangement, j’y ai trouvé la vie.

Tant de vie.

Croyant arriver dans un semi-désert, en plein hiver, avec pour seul paysage des pics de terre friable et des crevasses remplies de cactus sans aucun abri pour se réfugier, je suis finalement aboutie dans un milieu vivant avec la lumière la plus merveilleuse. Un arc-en-ciel permanent, comme si le ciel créait un écran lumineux pour mettre en valeur la terre orangée avec des bleus profonds, presque violets. Un ciel sans limite.
Moi qui croyait n’y voir que du brun de terre aride et du blanc sans fin de neige glaciale. C’est le bleu qui m’a frappé. Et de plus d’une façon.

Dans les Badlands, il y a très peu d’arbres et les quelques rares qui y poussent sont soumit à des conditions misérables, ils sont donc petits, mais plus vieux qu’ils ne laissent paraitre. Des ancêtres, qui ont vu bien des gens passer dans cette région. Des arbres sacrés. De magnifiques genévriers centenaires.
J’étais fascinés par ces magnifiques petits géants bleutés.

Alors qu’un matin, après une nuit très froide, le soleil perce la ligne des pics spectaculaires des Badlands et envoi des rayons multicolores se reflétant partout sur les cristaux de neige (est-ce que je vous ai dit que c’était un espace magiquement lumineux et multicolore!), mon amoureux et moi partons pour faire un arrêt de méditation et de contemplation dans une errance qui nous mènera tout droit sur les genévriers. Ils m’appelaient. Ces arbres majestueux voulaient me transmettre des secrets.

Il y avait deux genévriers côtes à côtes. Je m’installe au pied d’un des arbres. Je suis assise sur les racines de ce monde. Dans ses bras. Près de son cœur. Avec sa médecine. Les rayons du soleil traversent les feuilles de l’arbre et ça sent bon. Ça sent la vie. Ça sent la sagesse. Et à quelques mètre, les coyotes hurlent une dernière fois, marquant la fin de cette nuit glaciale.
Je suis dans mon cocon bleuté…

Les oiseaux

Dans ces arbres, des oiseaux volent d’une branche à l’autre. Les oiseaux se fondent dans leur environnement et au tout début on n’entend que leurs cris qui se transforment tranquillement en chants au fur et à mesure que notre présence ne les inquiète plus.
https://www.allaboutbirds.org/guide/Mountain_Bluebird/sounds

Quel spectacle la nature m’offre. Les oiseaux bleus passent d’un arbre à l’autre, faisant le lien entre mon petit cocon de douceur bleutée vers cet autre arbre qui me semble si loin et si près à la fois. Cet arbre représente tout ce que je n’ai pas touché encore, tout ce qu’il me reste à faire, à vaincre comme peurs, comme défis, j’ai envie moi aussi de voler d’un arbre à l’autre, dans cette atmosphère vaporeuse et glaciale. Mes yeux sont lourds et le chant des coyotes s’éteint. Ces oiseaux bleus magnifiques transportent mes rêves d’un arbre à l’autre… je suis dans un état de connexion parfaite avec ce lieu. Je suis la bienvenue.

Après quelques minutes, je remarque quelque chose qui bouge sous l’autre arbre. C’est mon amoureux qui s’y est installé. Je croyais qu’il était allé plus loin. Mais il avait lui aussi choisi un genévrier pour entrer en harmonie avec cet endroit magique. Nous avions tous les deux cet espace bleuté de sagesse et de vérité, de guérison pour ce lieu blessé.

D’un commun accord, nous prenons une branche morte de l’arbre. Quelle stupeur de constater que son centre est mauve. Je récolte quelque baies médecines.

Mon lien avec ce lieu est parfait, profond et magique, transporté par des messagers ailés Merlebleu Azuré.
Je suis liée par le chant des oiseaux, la senteur du genévrier et le bleu de cet espace pour la vie dans un instant magique où le rêve est venu toucher ma réalité.


Mes souvenirs si précieux.
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s