À notre époque, il y a surabondance de beaucoup de choses et une absence cruelle de certaines autres.
Ça ne fonctionne pas avec ta blonde?
Ton chum n’est pas parfait?
Deux mille applications t’offrent de nouveaux choix.
Tu cherches quelque chose d’inusité?
L’internet met tout à la portée de tous. Il y a du beau, du moins beau.

Nous sommes aussi à l’ère du règne du maître à penser. L’ère des coachs, des guides et malheureusement parfois, des gourous. La ligne est parfois si mince entre tout ces gens qui se font des sous avec nos besoins, nos carences et nos insécurités, nos questionnements, nos problèmes de santé physique, mais aussi mentale. Qu’est-ce qui différencie un charlatan qui veut simplement profiter d’une vulnérabilité pour engraisser son portefeuille, d’une bonne âme qualifiée aux intentions nobles?

Le coaching est une tendance qui allonge ses tentacules dans toutes les sphères de nos vies ces dernières années. Vie sociale et privée, ainsi que les entreprises sont des terreaux fertiles pour les coachs.
Coach de vie, coach de santé, coach de méditation, coach du rire, coach spirituel, coach de motivation… il se décline en une panoplie de ‘’titres’’. 

Née aux États-Unis dans les années soixante, elle a mis du temps à s’étendre et à prendre sa forme actuelle. Cette tendance s’est installée doucement dans les années 90, est ces toutes dernières années elle à explosé. Le concept n’est bien sûr pas sans liens avec les origines du coaching du domaine sportif. Plusieurs coach de vie, s’arrogent des droits de thérapeutes et/ou empruntent des outils à la psychologie alors qu’ils n’ont pas une formation réellement adéquate. Ils sont nombreux à s’improviser thérapeutes et psychologues en quelque sorte, car la ligne est si fine.

Une maison plus feng-shui, de l’aide pour comprendre et enrayer le désordre de son foyer. Apprendre à méditer, être positif, mieux respirer, mieux manger, l’estime de soi…
Plusieurs prétendent pouvoir nous aider avec tout cela. Et certains le peuvent sans doute. Mais il y a une facilité déconcertante à pouvoir prétendre à ce titre.
Il y a quelque chose d’inquiétant à avoir autant de gens qui veulent nous ‘’aider’’ à aller mieux. Promesse de nous accompagner, promesse d’objectifs et d’épanouissement à la clé.

Il ne faut pas se méprendre, je crois effectivement que certains coachs peuvent être dévoués, compétents et faire bien leur boulot. Je crois que certains peuvent faire une réelle et positive différence dans la vie des gens. Je croise moi-même de belles versions de coachs dans mon domaine, dans l’industrie dans laquelle j’évolue.

C’est l’éclosion fulgurante et la facilité pour prétendre au dit titre qui m’inquiète.
Ces gens s’attirent la confiance de gens ayant des besoins ou étant vulnérables. Ils sont des guides, des mentors, qui accompagnent les gens dans des sphères privées ou qui s’infiltrent dans des entreprises. Beaucoup de pouvoir leur est accordé. Et la surabondance m’affole personnellement un peu.

Il y a déjà tellement de gens et de sources variables qui nous disent: ce qui est sain, ce qui est bon et ce qui ne l’est pas. Comment dormir, comment manger, comment s’adresser à notre tendre moitié. À quand le guide pour savoir comment péter?
On nous bombarde d’informations, parfois changeantes et contradictoires. Et puis, les orphelins confus privés de sens et de vérité, en quête de mieux-être que nous sommes, nous tournons vers nos nouveaux sauveurs: les coachs.

Pour le meilleur et pour le pire. Le meilleur: des gens bien intentionnés, compétents, qui veulent vraiment votre bien, et pas seulement vos bien. Qui vivront honnêtement du fait de vous responsabiliser à votre propre bien être tout en gagnant leur vie ce faisant. Honnêtes et qualifiés, ils peuvent avoir une réelle influence positive dans les domaines que vous désirez améliorer. Dans mon milieu, j’ai la chance d’en voir à l’œuvre. Récemment, mais aussi dans mes années de pratique active. J’ai côtoyé et observé le plus beau et le plus laid.

Comme femme dotée d’un esprit libre, ça me fout un peu la trouille cette marée de coach sortis de partout et nulle part. Je trouve triste et révélateur cette époque où ils prolifèrent. Soyons honnête; on a tous besoin d’un coup de main, d’un conseil, d’inspiration à un moment ou à un autre. Les familles se redéfinissent, les amitiés sont amputées par les rythmes de vie et les couples se réinventent aussi. Les tissus sociaux mutent et, les corps étrangers se font la part belle, là où il faut pallier aux trous et aux carences. Outre les informations et recommandations desquels nous sommes constamment bombardés. Beaucoup de moyens d’être confus, de perdre ses moyens.
On s’en remet tellement aux autres, à d’autres, mais pas assez à soi. 

Si un coach de vie à comme objectif de m’aider à revenir vers moi, développer une autonomie dans la sphère qui me faut défaut, pourquoi pas? Ces nobles âmes sont sans doute rares, mais font partie de moyens contemporains pour accéder au bien-être intérieur et physique.

Ils peuvent aussi malheureusement être munis de diplômes sortis d’on ne sait où, qui valent on ne sait pas trop quoi. Et se voir confier nos états d’âme et notre santé. Et piger dans nos ressources financières. Payer le gros prix pour me faire dire que je suis belle, bonne et me faire  »patenter » un menu pour la semaine?
Je simplifie, je grossis… mais… on peut tellement aller glaner les informations sur la toile, et s’improviser n’importe qui.

Au fond donc, à nous d’être vigilants dans cet ère de coaching de tout acabit. D’être critique, prudent et de faire nos recherches. Afin d’éviter de tomber sur une nunuche superficielle charismatique ou un gourou habile.

Allons donc à la rencontre de soi-même, avec un coup de main au besoin. Soyons simplement vigilants.
Apprenons à plonger vers soi, réapprenons à se faire confiance et ré-approprions-nous… notre nature.
Sans trop de filtres, d’interférences… c’est ce que je nous souhaite, dans les années à venir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s