J’ai repris ici en titre et en extraits les paroles d’une chanson du groupe Les Cowboys Fringants. La chanson Bobo. Si tu ne l’as jamais entendue, je t’invite à aller l’écouter à ce moment même. Une chanson qui parle de santé mentale, des hauts et des bas de la vie. Une très belle chanson. Une chanson vraie.

« On a tous au fond de nous, des longs chemins de cailloux, des pianos sur les épaules et des grosses larmes de saule. Des entiers plus lumineux, qui mènent aux matins heureux et cette force qui nous charrie, dans les temps gris de la vie. »

Ce bout de refrain nous le dit. Dans la vie, on passe par toutes sortes de moments. Des gros moments noirs, des moments un peu plus gris, des moments avec du soleil aussi. Quand on est dans ces gros nuages noirs, on ne le voit pas ce soleil. Par contre, il y a cette force en nous qui nous dit de nous battre. Qui nous dit que ce n’est pas fini. Évidemment, je ne parle pas de ceux qui sont au bout du rouleau, ceux qui croient avoir tout tenté. Ceux qui commettent le geste de terminer leur vie… Ceux là, je leur réserve un autre texte. Un texte d’amour. Plus tard.

« Puis un jour, moins de bobo dans la tête, tranquillement le retour du coeur à la fête. Reviendrons, les rêves et les projets, cette sève qui coule c’est avril qui renaît. Mais pour vivre ces moments pleins de grâce, il nous faut parfois savoir où est l’impasse.  »

Voilà ce que ça nous dit aussi. Les nuages noirs finissent par se tasser. Après tout, il ne peut pas pleuvoir tout le temps! (The Crow, 1994) Il faut tenter de chercher de l’aide. Tenter de chercher ce qui nous a amené si bas, si profond dans notre caverne de malheur. Car on peut tous s’en sortir. Il faut tasser les rideaux de l’entrée de la caverne.

Cette aide mon ami(e) , elle est partout. Tente de chercher où est la tienne, celle qui t’aidera à trouver ton soleil. Ça semble si difficile, mais elle est là, elle est quelque part en toi, autour de toi.

« On grandit à force d’expériences, c’est p’t-être ça qui donne un sens à l’existence. Mais quand on ne peut aller de l’avant, c’est qu’il faut alors s’arrêter au tournant. Pour comprendre d’où viennent les bobos et enfin pouvoir s’en délester le dos. »

La lumière est possible. Oui, oui il est possible de l’aimer cette vie. Cette vie qui nous » barouette » d’un côté ou de l’autre. Fais moi confiance. Même si des fois on la nomme cette « chienne » de vie…

Et à toi qui lit ce texte et qui va bien. Toi, que le soleil est présent, dans ta cour. Regarde tout autour, regarde si tu ne vois pas quelqu’un qui a besoin d’un peu de ta lumière. Juste parfois tasser le rideau de sa caverne afin de lui montrer que le soleil n’est pas si loin. Ça peut tout changer. Absolument tout.

Numéros utiles :

Centre de crise de Qc (24h/7) 418-688-4240

Info Santé (24h/7) 811

Centre de prévention du suicide de Qc 418-683-4588

GRIS-Québec 418-523-5572

Mouvement santé mentale Québec (24h/7) 1800-265-2626

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s