La Saint-Valentin est dans l’air depuis le 1er février et dans les Dollorama depuis fin décembre. Fête commerciale, qui fait ronchonner les uns, qui creuse un sentiment de solitude chez les autres. Pour nous, cette fête n’a pas une valeur réelle, mais on ne s’empêche cependant pas de la fêter. Je devrais plutôt dire, se l’approprier. Nous, on prend cette fête gracieusement offerte par Hallmark, et nous en faisons un prétexte de plus pour célébrer. Avec des proches seuls, avec nos enfants ou en amoureux. On s’éloigne du côté commercial, la faisant nôtre. Certains nous disent parfois, que chez nous, il y a toujours quelque chose à célébrer et, ce n’est pas faux. Un examen difficile réussi pour le grand, un projet éreintant qui se termine pour l’époux, un match de Go remporté par le cadet, ou une simple bonne nouvelle… on souligne et on célèbre beaucoup sous notre toit.

Dans un monde où tout va vite, où les grandes religions perdent leurs pouvoirs, voyant ainsi plusieurs rituels rassembleurs disparaître… nous en créons d’autres. Nos rituels, nos traditions. Des célébrations impromptues mais aussi, certaines qui reviennent, années après années et, qui sont nôtres.

Les célébrations liées aux cycles de la Nature, et certaines autres célébrations plus traditionnelles et même commerciales telle que la Saint-Valentin.

Les ronchons peuvent bien penser que nous nourrissons l’économie superficielle et gloutonne de cette fête qu’ils jugent inutile. Pas grave! Nous, nous fabriquons années après années de beaux souvenirs où cette fête n’est qu’un prétexte.

Je me souviens d’une Saint-Valentin précédée d’un Vendredi 13 qui nous avait inspiré une célébration ressemblant à une soirée d’Halloween. Des cœurs et des crânes, un marathon de films d’horreur et de comédies romantiques quétaines, une fondue au chocolat… en famille. Je me souviens d’une Saint-Valentin succédant à un deuil… nous avions transformée la fête en méga dose d’amour et de réconfort. Bref!!! Toujours un prétexte à quelque chose…

Cette année c’est déjà célébrée en amoureux. En avance, loin des restos bondés et des foules. Une journée en amoureux sous la toute dernière Super Pleine Lune, coïncidant avec Imbolc également. Un moment rien qu’à nous, dans un spa pratiquement désert et, une balade en forêt.

Bref… plutôt que de ronchonner, on peut aussi faire siennes certaines fêtes dites commerciales. Ceux qui ronchonnent, jugent et s’opposent négativement et farouchement… j’y trouve quelque chose de tristounet. Personnellement, je n’ai pas le temps pour ronchonner et critiquer les choix d’autrui, ou maudire une fête quelconque ou ruminer… je préfère célébrer la Vie, à chaque occasion. Je souhaite la même chose à tous, pour la prochaine Saint-Valentin! Elle n’est pas obligée d’être commerciale, déprimante ou frustrante. On peut en faire ce que l’on veut et au pire, l’ignorer sans condamner ceux qui la célèbre, peu importe la manière.

Bonne Saint-Valentin ou bonne Non-Saint-Valentin.♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s